Des rencontres gays rapides et gratuites !

Oui, les homos sont ouverts, curieux et ils aiment le changement et la nouveauté ! Alors soyez des précurseurs, des novateurs et osez le site Senior Gay ! Osez poster des commentaires, mettre des annonces, discuter, séduire et s’instruire ! Ensemble le changement gay c’est maintenant et c’est ici ! N’ayez pas peur, ce site est fait uniquement pour votre plaisir ! 

7 réponses à Des rencontres gays rapides et gratuites !

  • bonjour,
    J’ai 53 ans et j’ai envie de découvrir le plaisir de la sodomie. Je recherche un homme de plus de 65 ans qui aurait le fantasme de déflorer mon petit cul. Je le souhaite, gentil, doux et encore pleins de désirs.j’habite à 25 KM au nord de Lyon. Montluel, précisement…J’attends de vos nouvelles, Bise

  • J’aimerais cela avoir ton courage Julien. Je n’ose pas draguer les jeunes (et même les vieux d’ailleurs) sur la rue. Pourtant c’est bien là que je me suis fait abordé, il y a bien longtemps par un homme qui avait sans doute repéré l’homo en moi. J’avais un peu plus de quinze ans alors, je crois. Quand je pense que je l’ai suivi. Il m’avait proposé d’aller prendre un verre. J’ai accepté et pourtant inconsciemment je me doutais de ce pourquoi il m’avait abordé. Quand nous nous sommes retrouvés dans son hall d’immeuble, j’ai paniqué mais je ne pouvais plus reculer. Quand il a fermé la porte de son appartement et qu’il m’a fait un french-kiss, mon tout premier, j’étais comme dans un état second, comme paralysé. J’étais bien nerveux et à peine rendu dans le lit, à la première caresse, j’ai éjaculé. J’ai eu honte mais il m’a consolé, m’a dit que ce n’était pas grave, qu’à mon âge cela pouvait arriver et que j’avais de la réserve d’énergie et je crois bien que j’ai eu ma plus merveilleuse initiation à l’homosexualité même si la sodomie a été plutôt douloureuse. Je crois bien que notre rencontre n’a pas duré plus de deux heures mais le plus drôle lorsque je me suis retrouvé en dehors de chez lui, tout honteux et en même temps ébloui par ce que j’avais fait, ma première pensée fut qu’il ne m’avait pas offert le verre promis.

    • Je ne crois pas que ce soit vraiment du courage mon cher Camille. Je ne drague pas tant que je n’ai pas sentiment que le poisson est ferré. Par exemple l’autre jour, j’étais dans le centre commercial près de la gare Montparnasse lorsqu’un jeune garçon me demande comment se rendre à la gare. C’était évident que c’était une invite Il avait l’air pas trop sûr de lui et je trouvais qu’il avait l’air bizarre. D’abord c’est pas le genre des ados de s’adresser en premier à un adulte. Lorsqu’ils sont en chasse, ils préfèrent tourner autour de leur proie afin d’attirer l’attention et ils attendent que l’adulte fasse les premiers pas. Je lui ai donc indiqué le chemin puis je lui ai posé deux ou trois questions (si il était seul, quel train il voulait prendre, etc..) J’ai bien vu qu’il avait un accent étranger et qu’il hésitait. Je l’ai laissé partir. Il s’est rendu jusqu’aux escaliers mais pas comme quelqu’un qui avait retrouvé son chemin. Puis là, j’ai vu un homme plus âgé avec un accoutrement d’Europe de l’est le suivre. Je pense bien que je me serais faire arnaquer si je l’avais suivi. Comme cela m’avait quand même excité, je suis allé me faire vider la canisse tout près sur la rue Odessa.

  • Parlant de rencontres gays rapides et gratuites, je me souviens d’une anecdote qui m’est arrivée il y a une vingtaine d’années. J’étais assis dans un café et à quelques tables de moi, il y avait cinq ou six garçons et filles qui revenaient de la plage. Leur discussion portait sur un couple de gay (ou de supposés gays) qu’ils avaient vu sur la plage. Bien sûr, c’était la grande rigolade. Les garçons parodiaient les gestes efféminés et les filles gloussaient de rire. Mais très vite, je repérais un des garçons qui ne participait pas à la discussion. Même je trouvais qu’il avait l’air gêné. Il regardait à droite et à gauche. On le sentait mal à l’aise. Ce fut pire lorsque son regard croisa le mien. Je lui fis un petit sourire de compréhension et là il se mit à rougir comme cela ne se peut pas. Au bout d’un certain temps, le groupe se sépara. De mon côté je sortais et m’installait bien en vue devant la vitrine d’un libraire. Ce que je prévoyais arriva. Le garçon attendit que ses amis soient disparus et il me rejoignit dans la contemplation de la vitrine. Nous engeâmes la conversation et il me suivit chez moi. Depuis je me suis fait une spécialité de repérer dans un groupe celui qui se démarque de la majorité. Un petit sourire lorsqu’il croise mon regard et hop, c’est parti mon kiki.

  • ARRAS-62 France le 16 Février.2015
    Bonjour
    Ma recherche s’oriente pour amitié avec un homme de ma génération
    né le 14 Mai.1950 A ARRAS Département 62, pour parler de tout et de rien
    Célibataire sans enfants –
    Léger handicap – pieds et mains droite ,accompagné d’une surdité chronique appareillé
    Une visite de courtoisie peut avoir lieu a mon domicile
    Ancien gardien d’immeuble petite pension-
    j”aime la lecture-télévision- citation-
    Nous sommes tous des Savants et des Ignorants, mais pas des mêmes choses

  • les rencontres annonces gay s’avèrent peu sérieuses et/ou mensongères trop souvent sur la toile !. des conseils indicatifs de sites sérieux honnetes variés gratuits ou/et accessibles . je suis novice sénior c’est très difficile !!!. tel est mon constat pour mes contacts recherchés dans ma région ou département .
    Veuillez m’excuser pour ce coup de gueule, votre site est une boule d’oxygène merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *